Accueil > Actualités > Interviews > Interview de Florian Hardy

Interview de Florian Hardy

dimanche 7 novembre 2010, par Raptors

Interview réalisée par Fred.

JPEG - 128 ko
Florian Hardy à Angers

Samedi 30 octobre 2010 à 18h30 à la patinoire du Haras, un match débute. Deux équipes face à face, d’un coté les DUCS d’ANGERS, de l’autre les CHAMOIS de CHAMONIX. Deux gardiens tiennent ce match, rendant chacun de leur coté une fiche de 100% d’arrêts à la fin des soixante minutes, chose assez rare en hockey pour être signalé. Ces deux hommes sont bien connu à Angers, coté Ducs, PETER AUBRY, coté Chamois, un ancien angevin, qui était dans l’équipe des ducs pour la finale de coupe de France en février 2007 (remporté par Angers face à Epinal) et pour le match des champions en septembre 2007 (remporté par Angers face à Grenoble). Ce gardien a joué trois saisons au haras : FLORIAN HARDY.

Pour l’anecdote de ce match, Angers gagne 1 à 0 en prolongation. Florian HARDY est élu homme du match coté Chamoniard et Peter est élu coté angevin. Hockey archive décerne les trois étoiles du match à Florian HARDY.

Cette semaine, nous avons pris contact avec lui pour lui poser quelques questions : toujours aussi amical, il répond aussitôt : « Pas de problème, c’est toujours un plaisir de répondre aux Raptors, je leur passe d’ailleurs le bonjour à tous ». Avant de vous livrer cette interview, voici une rapide présentation de Florian :

Il est né le 8 février 1985, et débute en Ligue Magnus pendant la saison 2005-2006 avec Angers, où il reste trois saisons, il gagne une coupe de France et le match du trophée des champions. Il quitte Angers pour jouer à Morzine durant la saison 2008-09. Puis, celle d’après il signe à Dijon (saison 2009-10). Il joue actuellement à Chamonix, son numéro : #49.

Voici son interview :


- Quel challenge t’a poussé à signer à Chamonix ?

JPEG - 212.3 ko
Florian Hardy #49

J’ai signé à Chamonix pour plusieurs raisons. C’est une équipe compétitive et un club ascendant dans le championnat depuis l’arrivée de Stéphane Gros, ce qui a été un facteur important pour mon arrivée ici. La confiance entre nous est réciproque et pour la relation entraîneur-gardien c’est important.


- Quels sont les objectifs de l’équipe cette année ?

Les objectifs de l’équipe sont aussi un des facteurs de mon arrivée car ils sont élevés et en tant que compétiteur, c’est ce qui m’intéresse. Les dirigeants et l’entraîneur nous ont fixé de figurer dans la première partie de championnat, de faire un coup en coupe (pour l’instant nous sommes encore dans les deux) et un quart de finale minimum en play-off.


- Comment pourrais-tu décrire ton équipe ?

L’équipe est très compétitive et complète cette année et malgré notre début de saison mitigé, certainement l’une des meilleures équipes dans laquelle j’ai joué. La très bonne cohésion entre nous a permis de faire face au difficile début de championnat que nous avons eu et de relever la tête pour revenir le plus vite possible à notre niveau. J’ai un réel plaisir à jouer et vivre avec ce groupe.


- Samedi à Angers, tu as sorti un match énorme, peux-tu nous dire quelques mots sur ce match ?

C’est toujours particulier pour moi de revenir jouer à Angers car j’y garde beaucoup de souvenirs. On a fait un gros match tous ensemble samedi et c’était vraiment important pour nous de montrer qu’on pouvait rivaliser avec une équipe comme Angers. D’un point de vue personnel j’en tire beaucoup de plaisir, même si la victoire aurait été encore plus satisfaisante...


- Un retour dans le temps : comment se sont passés tes 3 saisons à Angers ?

Mon club de cœurs est Nantes, mais mon club d’adoption est Angers, et je n’oublierai jamais tout ce que j’y ai vécu et appris. Angers m’a appris le professionnalisme et le haut niveau, j’ai rencontré des personnes qui m’ont enseigné beaucoup et qui sont mes amis encore aujourd’hui. Trois années où j’ai connu également des moments difficiles car être deuxième gardien n’est pas toujours facile, il faut profiter de chaque moment où on a la possibilité de jouer, donc cela m’a aussi forgé un mental solide. Mais avec le recul, que du bonheur !


- Quel est ton meilleur souvenir de hockey ?

Il est difficile de répondre à cette question, car beaucoup de souvenirs alimentent ma passion pour ce sport, mais si je devais en citer 2, ce serait la victoire de la coupe de France à Bercy et le championnat du monde en Allemagne, c’était magique !!!


- Merci beaucoup Florian.

Merci à vous de vous occuper si bien de nous, je souhaite bonne chance à l’équipe d’Angers et à son nouvel entraîneur (NDLR : Martin Lacroix) qui mérite depuis longtemps la place qu’on lui accorde aujourd’hui.

JPEG - 193 ko
Florian Hardy à Chamonix